Le turbocompresseur est en effet un compresseur d’air entraîné par les gaz d’échappement. Les gaz d’échappement sortant du moteur par le collecteur d’échappement sont dirigés vers la chambre de turbine dans laquelle se trouve le rotor. À travers d’un arbre commun, il entraîne le rotor du compresseur, situé de l’autre côté du dispositif (souvent appelé « froid »), qui comprime l’air alimentant le moteur. Puisque l’air comprimé contient plus d’oxygène dans une unité de volume, il devient possible de créer de meilleures conditions du processus de combustion. Une plus grande quantité d’air combiné à une quantité supplémentaire de carburant peut être utilisé pour augmenter la puissance de moteur ou, comme dans le cas des moteurs diesel, permet une meilleure combustion,

réparation-turbo-tunisie

en réduisant considérablement la quantité de polluants émis et en augmentant l’efficacité du moteur.

En augmentant la compression de l’air, et donc la quantité de gaz dans la même unité de volume, on èleve en même temps sa température. Plus la température est élevée, plus la densité est faible, ce qui signifie que les cylindres reçoivent moins d’oxygène que si la température de l’air était plus basse. C’est pourquoi on utilise un refroidisseur d’air de suralimentation (intercooler). Généralement, il s’agit d’un échangeur de chaleur de type air-air ou (moins souvent) air-eau.

Les voitures équipées d’un turbocompresseur se caractérisent par les avantages suivants:

Sécurité :
Un moteur turbo est capable de générer jusqu’à 7 fois plus de puissance qu’un moteur atmosphérique sans suralimentation. À titre d’exemple, citons le moteur de Formule 1 d’il y a quelques années, qui, à une capacité de 1,5 l, pouvait produire une puissance aux roues de plus de 1000 CV. Dans les conditions standard, il est possible de doubler la puissance d’un moteur atmosphérique, ce qui rend la voiture plus maniable et, en effet, plus sûre. Également, la suralimentation empêche la réduction de la puissance du moteur en fonction de l’altitude au dessus du niveau de la mer.

Économie :
Les turbocompresseurs transforment l’énergie générée par les gaz d’échappement en puissance. En conséquence, les moteurs suralimentés sont plus économes en carburant que leurs homologues atmosphériques.

Écologie :
Puisque le turbocompresseur fournit beaucoup plus d’air au moteur, la combustion est plus efficace et plus complète, et donc plus « propre ». Aujourd’hui, les moteurs de type turbo diesel produisent 50% moins de NOx et de CO2 que les moteurs traditionnels.