Histoire de Turbocompresseurs

L’histoire de la suralimentation est presque aussi ancienne que celle du moteur à combustion interne. Déjà au tournant du XIXe et du XXe siècle, Gottlieb Daimler et Rudolf Diesel ont mené des recherches pour renforcer la puissance, tout en réduisant la consommation de carburant par les moteurs, grâce à la pré-compression de l’air. Dans les années 1909-1912, le Dr Alfred Büchi a développé le premier turbocompresseur alimenté par les gaz d’échappement du moteur. Trois ans plus tard, il a proposé un prototype d’un moteur turbo diesel, mais à cette époque, son idée n’a pas été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme. Les années 30. du XXe siècle ont été marquées par la suralimentation des moteurs de grandes dimensions : marins, ferroviaires et industriels. La période de la Seconde Guerre mondiale a connu un développement rapide de la technologie des turbines à gaz pour les aéronefs. En conséquence, de nouveaux matériaux et des constructions permettant le développement de turbocompresseurs pour les moteurs diesel apparaissent. En 1954, grâce au développement du premier modèle compact de turbocompresseur par Kurt Beirer, Cumins, Scania et Volvo ont lancé la production des camions équipés d’un turbo. Il convient également de noter qu’une voiture équipée d’un moteur suralimenté de Cumins a pris la pole position dans la course automobile d’Indianapolis en 1952 La crise du carburant des années 70. ainsi que les normes d’émission de gaz d’échappement de plus en plus strictes ont entraîné une augmentation significative de la popularité des camions à moteur suralimenté. Cependant, le rendement encore faible et un coût d’exploitation élevé ont fait que ces moteurs n’ont pas été utilisés dans les voitures particulières. La véritable révolution s’accomplit dans les années 80. avec l’apparition sur le marché de Mercedes série 300 et de Volkswagen Golf, toutes les deux équipées de moteurs turbo diesel. C’était le moment où la suralimentation par turbocompresseur a commencé à être utilisée dans les voitures particulières et y est appliquée jusqu’aujourd’hui. Une très haute performance, un faible poids des pièces en rotation (en conséquence, la faible inertie du système de rotation) et une solution révolutionnaire VNT (turbine à géométrie variable) ont fait que les turbocompresseurs sont présents dans toutes les voitures à moteur diesel, ce qui a révolutionné la perception de ces moteurs. Maintenant, grâce au turbocompresseur, il devient possible d’obtenir une haute performance des moteurs, de réduire les émissions de substances nocives dans l’atmosphère, ainsi que de réduire la consommation de carburant.